art

  • FIAC / quand l'art peut aussi devenir déco

    La fin de la FIAC 2014 est le moment de faire le bilan sur cette session. Habituée de l'évènement depuis mes études d'Histoire de l'Art, la FIAC est toujours pour moi l'occasion de découvrir des artistes, ou de retrouver quelques œuvres d'artistes phares tels que Murakami, Dubuffet ou encore Basquiat.

    Cette année, entre le Grand Palais et la Cité de la Mode et du Design, j'ai retrouvé les incontournables, et j'ai aussi eu un coup de cœur pour un artiste : Briac Leprêtre. Breton, plus précisément Rennais, l'artiste joue sur l'illusion en habillant ses œuvres de matières que l'on n'attend pas. J'ai été amusée et séduite par cette doudoune à suspendre au mur (idéalement dans une entrée), à la fois objet d'art par sa conception (la doudoune est moulée puis recouverte de béton) et objet décoratif par son style décalé.

     

    Au-delà de sa démarche, Briac Leprêtre illustre à la perfection le lien entre l'Histoire de l'art et la décoration. Un tableau, un meuble design, une sculpture, ... Tous constituent un objet d'art, mais aussi un véritable objet de décoration.

     

    fiac,septembre,octobre,fiac 2014,grand palais,cité de la mode et du design,cité mode design,foire international d'art contemporain,art,galerie d'art,galerie,nantes,paris,bretagne,briac,briac leprêtre,saint malo,breizh,artistique,art contemporain,béton,patère,porte manteau,déco,décoration,entrée,doudoune en béton,doudoune,home

     

     

    En découvrir plus ici

     

     

     

     

  • La Fondation Cartier fête ses 30 ans

    Hier soir j'ai eu la chance de participer à une visite privée de la Fondation Cartier pour l'art contemporain à l'occasion de ses 30 ans. Pour fêter l'évènement, le lieu a décidé d'exposer cycliquement la totalité de sa collection.

     

    Ne m'étant pas rendue à la Fondation depuis plusieurs années, j'avais oublié cette atmosphère apaisante, créée par le bâtiment entièrement en verre et la nature qui l'entoure. Le jeu de transparence, de lumière et de reflets constitue une ambiance unique, propice à l'évasion. Un lieu idéal pour découvrir de nouveaux univers artistiques.

     

    fondation cartier,issey miyake,artemide,lampe,luminaire,light,deco,decoration,fondation cartier les 30 ans,30 ans,2014,lieu,art,design,contemporain,collection,paris

     

     

    fondation cartier,issey miyake,artemide,lampe,luminaire,light,deco,decoration,fondation cartier les 30 ans,30 ans,2014,lieu,art,design,contemporain,collection,paris

    Parmi les pièces mises en scènes, les lampes mobiles ARTEMIDE de la gamme In-EI dessinées par Issey Miyake. Installées dans le jardin de la Fondation, elles s'agitent lentement, créant un mouvement doux et poétique.

     

    Pour cette année anniversaire, la Fondation Cartier pour l'art contemporain développe une plateforme digitale ad hoc, accessible depuis son site internet et sur tous supports. Une opportunité de découvrir 30 ans d'art contemporain à travers des récits et des organisations d'évènements variés, dans les lieux ou hors les murs.

     

     

     

    Fondation Cartier pour l'art contemporain

    261 bd Raspail, 75014 Paris

     

     

     

     

     

  • La Fondation Cartier fête ses 30 ans

    Hier soir j'ai eu la chance de participer à une visite privée de la Fondation Cartier pour l'art contemporain à l'occasion de ses 30 ans. Pour fêter l'évènement, le lieu a décidé d'exposer cycliquement la totalité de sa collection.

     

    Ne m'étant pas rendue à la Fondation depuis plusieurs années, j'avais oublié cette atmosphère apaisante, créée par le bâtiment entièrement en verre et la nature qui l'entoure. Le jeu de transparence, de lumière et de reflets constitue une ambiance unique, propice à l'évasion. Un lieu idéal pour découvrir de nouveaux univers artistiques.

     

    fondation cartier,issey miyake,artemide,lampe,luminaire,light,deco,decoration,fondation cartier les 30 ans,30 ans,2014,lieu,art,design,contemporain,collection,paris

     

     

    fondation cartier,issey miyake,artemide,lampe,luminaire,light,deco,decoration,fondation cartier les 30 ans,30 ans,2014,lieu,art,design,contemporain,collection,paris

    Parmi les pièces mises en scènes, les lampes mobiles ARTEMIDE de la gamme In-EI dessinées par Issey Miyake. Installées dans le jardin de la Fondation, elles s'agitent lentement, créant un mouvement doux et poétique.

     

    Pour cette année anniversaire, la Fondation Cartier pour l'art contemporain développe une plateforme digitale ad hoc, accessible depuis son site internet et sur tous supports. Une opportunité de découvrir 30 ans d'art contemporain à travers des récits et des organisations d'évènements variés, dans les lieux ou hors les murs.

     

     

     

    Fondation Cartier pour l'art contemporain

    261 bd Raspail, 75014 Paris